Race for discovery in Europe

La course à la découverte en Europe

The lacquer tree did not grow in Europe, and Asian lacquers were increasingly scarce, the monarchs hired scientists to develop their own lacquers. These new varnishes, of different chemical compositions, allow the integration of a wider range of pigments, thus expanding the chromatic range of lacquers.
On October 28, 1713, the privilege of varnishes in France was granted to the Société de varnish des Gobelins by the Council of State. The Martin brothers will imagine very brilliant and deep varnishes in France in 1728.

The 2014 exhibition at the Musée des Arts Décoratifs in Paris "The Secrets of French Lacquer: Le Vernis Martin" reveals the enthusiasm for this technique which embodies luxury and refinement. Furniture, utility objects, sedans, the Vernis Martin is very desired in France.

L’arbre à laque ne poussant pas en Europe, et les laques asiatiques étant de plus en plus rares, les monarques engagèrent des scientifiques afin de développer leurs propres laques.
Ces nouveaux vernis, de compositions chimiques différentes, permettent l’intégration d’une plus large palette de pigments, élargissant ainsi la gamme chromatique des laques.
En date du 28 octobre 1713, le privilège des vernis en France est accordé à la Société de vernis des Gobelins par le Conseil d’Etat. Les frères Martin imagineront des vernis très brillants et profonds en France en 1728.

L’exposition de 2014 au Musée des Arts Décoratifs de Paris « Les Secrets de la Laque Française : Le Vernis Martin » révèle l’engouement pour cette technique qui incarne le luxe et le raffinement. Mobilier, objets utilitaires, berlines, le Vernis Martin est très désiré en France.

© Maison Célia Debras - Tous droits réservés